L'évolution du jeu en ligne

Apprenez tout ce qu'il faut savoir sur l'histoire du jeu en ligne et l'évolution du jeu en ligne à travers les années.

Les casinos en ligne sont maintenant apparemment partout, avec des centaines de casinos disponibles pour les joueurs à travers le monde. Mais combien de personnes connaissent quelque chose de l'histoire de cette forme relativement nouvelle de divertissement ? Le premier pays à reconnaître le potentiel des casinos en ligne et à les réglementer fut Antigua-et-Barbuda, dans les Caraïbes, qui adopta le Free Trade and Processing Act en 1994. Ce traité permit aux casinos de s'installer sur leur territoire et de fournir des services de jeux d'argent à tous les autres pays.

Avant que quelqu'un puisse effectivement jouer sur ces casinos, il a fallu développer des jeux et un certain nombre d'éditeurs de logiciels virent alors le jour. Microgaming est l'un des principaux aujourd'hui et démarra ses activités en 1994. Cette société possède désormais plus de 600 jeux de casino utilisés par un grand nombre des plus grands sites de casino, tandis que d'autres s'ajoutent en permanence. Le fait d'être l'un des pionniers du jeu en ligne a permis à Microgaming de se maintenir au sommet de l'industrie.

On pense souvent que le premier casino en ligne fut InterCasino, avec 888 suivant de près. Mais tous deux ayant commencé à fonctionner bien après que les règles et les règlements pour ces sites aient été développés, il existe un gros doute quant à ces allégations. Un candidat plus probable pour le titre de premier casino en ligne est Gaming Club, un site géré par Microgaming et toujours en activité.

Après le succès d'Antigua-et-Barbuda, plusieurs autres territoires commencèrent à développer leurs propres normes d'octroi de licences. En 1996, le territoire canadien Mohawk de Kahnawake adopta des lois régissant les casinos en ligne opérant sur ses terres. Aujourd'hui, nombre de casinos et de sites de paris sportifs détiennent une licence de jeu issue de Kahnawake. Des licences sont également délivrées par Gibraltar, Malte, les îles Anglo-Normandes, Curaçao et Chypre.

Quelques années après le lancement de Gaming Club, toute une gamme de casinos en ligne vit le jour, générant environ 843 000 000 $ de revenus en 1998. Mais des limites technologiques empêchèrent beaucoup de joueurs potentiels de s'inscrire, les connexions commutées étant le problème principal, tandis que beaucoup de gens ne voulaient pas télécharger de logiciel avant de jouer. Le déploiement de l'internet à haut-débit a transformé le paysage, les casinos étant maintenant en mesure de fournir des jeux de qualité et fonctionnant de façon fluide sans que le joueur n'ait à télécharger un logiciel sur son ordinateur. Avec la transformation des réseaux mobiles au cours des cinq dernières années, un nombre croissant de casinos en ligne permettent aux joueurs de jouer sur les téléphones et les tablettes.

Certains bookmakers importants et les entreprises qui fournissaient un service téléphonique de paris virent rapidement les possibilités offertes par internet et ouvrirent des casinos, des salles de poker et des sites de paris sportifs en ligne. Intertops, société téléphonique de paris lancée en 1983, est l'un d'entre eux. Elle possède désormais l'un des plus grands sites en ligne, avec plus de 4 000 paris sportifs proposés chaque jour à des clients, dans environ 180 pays.

Les sites de poker étaient un peu plus problématiques dans les premiers temps, étant donné que connecter tous les joueurs ensemble était tout simplement compliqué avec les connexions commutées. Le premier site de poker en ligne, Poker Planet, ne décolla jamais vraiment, et il fallut attendre les années 2000 pour que des sites comme PokerStars, Party Poker et Paradise Poker se mettent en place. Party Poker fut un tel succès que sa société mère fut cotée en bourse sur le London Stock Exchange en 2005. Mais le site a depuis perdu des clients en se retirant du marché américain, en raison des problèmes juridiques rencontrés par toutes les entreprises de jeu en ligne cette année-là aux Etats-Unis.

C'est l'année où le gouvernement américain décida d'interdire tous les jeux en ligne non basés aux Etats-Unis. Bien qu'un jugement statuait que cette loi ne pouvait être confirmée, il régnait beaucoup de confusion sur ce qui était légal et ce qui ne l'était pas. Les opérateurs délaissèrent donc tout simplement les Etats-Unis juste pour éviter tout potentiel problème. En fait, personne n'a jamais été poursuivi pour fournir du jeu en ligne aux citoyens américains. Et de nos jours, de plus en plus de gens expriment l'opinion que le jeu devrait être bien accueilli et une partie des revenus générés placée dans les caisses du gouvernement.

D'autres pays ont complètement légalisé et réglementé le jeu en ligne, y compris l'Union européenne et l'Afrique du Sud. Tout ne va cependant pas en faveur des casinos, étant donné que toutes les formes de paris en ligne furent interdites en Russie en 2010.

L'ensemble de l'industrie murit. De grands casinos vont en bourse sur différentes places boursières dans le monde entier et le jeu est de plus en plus accepté comme une autre forme de divertissement faite pour durer. Le risque de préjudice et de casinos frauduleux est considérablement réduit lorsque de solides règles et règlements sont en place.

La croissance du jeu en ligne a également obligé les casinos terrestres traditionnels à des efforts pour continuer à faire venir les clients. Des milliards ont été investis de Las Vegas à Londres, en passant par Macao, donnant aux joueurs de casino encore plus de choix sur les endroits où profiter de leurs jeux favoris.

Oui ! Je veux être informé des promotions et bonus exclusifs, et de l'actualité.